BIODIVERSITÉ FLORISTIQUE EN FRANCE METROPOLITAINE ET MENACES PESANT SUR ELLE

Posté par Paul-Robert TAKACS le 26 octobre 2012

On estime, en France métropolitaine, à 4.400 le nombre d’espèces végétales du groupe des Plantes Vasculaires (Fougères + Gymnospermes + Angiospermes).

Dans un récent article, on apprend que les principales menaces sur la biodiversité végétale sont les atteintes portées à l’habitat, allant de leur modification à leur destruction.

512 espèces de la flore de France métropolitaine seraient [diversement] menacées de disparition.

« Ainsi, le Panicaut vivipare (…)  et le Liparis de Loesel (…) sont tous deux victimes de l’urbanisation et de l’abandon du pâturage extensif. Le premier a vu presque toutes ses localités disparaître depuis 40 ans et a été classé « En danger critique » ; le second est classé « Vulnérable ». « 

« Les atteintes aux milieux naturels, comme la pollution des milieux humides ou leur drainage, affectent des espèces comme la Saxifrage œil-de-bouc (…) classée « En danger critique », et la Salicaire faux-thésium (…) classée « En danger ». Comme d’autres plantes rarissimes, cette dernière est également menacée par la construction d’infrastructures. »

« Enfin, l’abandon des pratiques agricoles traditionnelles est à l’origine de la régression de nombreuses espèces, comme l’Alsine sétacée (…) classée « En danger », et le Bouleau nain [classé] « Quasi menacé », qui subissent l’envahissement par les broussailles des pâturages délaissés. »

« Parmi les plantes menacées, 73 espèces sont strictement endémiques du territoire métropolitain, ce qui signifie qu’elles n’existent nulle part ailleurs dans le monde. C’est le cas de l’Armérie de Belgentier et de la Violette de Rouen, toutes deux « En danger critique ». »

« Trois autres espèces endémiques sont déjà « Eteintes à l’état sauvage » et ne subsistent plus que dans des jardins botaniques. Une quatrième, la Violette de Cry, est désormais « Eteinte ». »

Viola cryana, plante disparue en France métropolitaine

Viola cryana, plante disparue en France métropolitaine

Une certaine responsabilité dans la disparition de telles plantes est portée par les anciennes Sociétés de Botanique, qui étaient à l’origine de récoltes en masse (appelées centuries) pour les redistribuer à leurs membres et Sociétés amies.

Etiquette d'herbier d'une centurie de Viola cryana dans l'herbier ROUY de la Faculté des Sciences de Lyon.

Etiquette d'herbier d'une centurie de Viola cryana dans l'herbier ROUY de la Faculté des Sciences de Lyon.

Extrait d’un état des lieux sur la biodiversité floristique de France métropolitaine, suite à une collaboration associant le Comité français de l’UICN, la Fédération des conservatoires botaniques nationaux (FCBN) et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), à l’origine de la Liste rouge de la Flore vasculaire de France métropolitaine.

source : http://www.tela-botanica.org/actu/article5335.html

Laisser un commentaire

 

msk6 |
Sciences de la Vie et de la... |
TPE cheval |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Art-mony paléo
| PARANORMAL
| Fredy KARKOUR