ARGUMENTS POUR ET CONTRE LA BIODIVERSITE EN VILLE, NOTAMMENT DANS L’URBAIN DENSE

Posté par Paul-Robert TAKACS le 27 mai 2016

Contre la biodiversité en urbain dense

 

  • « la ville à la ville et la nature ailleurs »

Se préoccuper de la biodiversité là où elle est davantage légitime. Priorité donc à la biodiversité dans le grand paysage : à la campagne, à la montagne, sur le littoral…

  • « si on veut de la biodiversité en ville, on consommera davantage d’espaces naturels »

En rendant les villes moins denses. Les constructions de grande hauteur seraient-elles la solution ?

  • « la biodiversité mange notre espace »

L’espace sanctuarisé pour la biodiversité est un espace où l’homme se sent exclus : c’est autant d’espace en moins pour les constructions, les infrastructures : voies, parkings, bureaux, centres commerciaux…

  • « économiquement et socialement, la biodiversité n’est pas une priorité »

A plus forte raison en temps de crise, les inquiétudes premières étant le logement, les infrastructures, l’économie…

  • « sauvegarder la biodiversité est coûteux… »
  • « … et peut-être pas efficace »
  • « la biodiversité est gênante, nuisible »

Nuisances ressenties, voire réelles : augmentation d’espèces entrainant des dégradations (déjections, détérioration du mobilier urbain), des phobies, des pathologies (allergènes ; parasites et vecteurs…). Dans des espaces verts urbains consacrés à la biodiversité, donc non éclairés, mais ouverts la nuit, amènent de l’insécurité dans les parcs.

 

Pour la biodiversité en urbain dense

 

  • les villes ont (aussi) une responsabilité dans la conservation de la biodiversité
  • services rendus par la biodiversité à la biodiversité

-      protéger la biodiversité renforce la biodiversité

-      amélioration de la robustesse de l’écosystème-ville

  • services rendus par la biodiversité aux individus, à la société

-      agrément : amélioration du paysage urbain

-      aménités récréatives et sociales

-      pédagogie, contact & connaissance du vivant, de l’environnement

-      amélioration de la qualité de vie et de la santé : diminution de l’effet d’îlot de chaleur urbain, amélioration de la qualité de l’air, de l’eau, du sol (phytoremédiation au sens large)

  • services rendus par la biodiversité au secteur économique

-      protéger la biodiversité peut être générateur d’emploi et de revenus

-      sujet transversal, fédérateur

Laisser un commentaire

 

msk6 |
Sciences de la Vie et de la... |
TPE cheval |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Art-mony paléo
| PARANORMAL
| Fredy KARKOUR