DISSEMINATION : LES GRAINES VOYAGENT

Posté par Paul-Robert TAKACS le 27 mars 2010

On appelle dissémination au sens strict le voyage des graines libérées.

Au sens large, dissémination peut aussi inclure le voyage des graines encore enfermées dans le fruit.

Les « transporteurs » des (fruits et) graines peuvent être nombreux et variés. On les qualifie de vecteurs :

  • le vent (anémochorie) : les fruits ou graines portent des ailes, des aigrettes, des parachutes…
  • l’eau (hydrochorie) : les fruits ou graines flottent ;
  • les insectes (entomochorie) : les graines des violettes portent au sommet un corps lipidique dont les fourmis raffolent au point qu’elles les emmènent dans leur fourmilière pour les grignoter à loisir (en face la télé ?) ;
  • les oiseaux (ornithochorie) : frugivores et granivores (DARWIN a montré comment aux becs différents de ses Pinsons correspondaient des régimes alimentaires différents) ;
  • les mammifères : chauves-souris (frugivores), rongeurs (granivores)… ; les renards s’avèrent omnivores et en l’occurrence frugivores en automne…

On qualifie d’un terme se terminant en -chore (lire -kore) le mode de dissémination observé chez une plante. On dit :

  • le Peuplier Populus est anémochore : graines cotonneuses ;
  • le Lotus Nelumbo nucifera est hydrochore : graines flottantes ;
  • les Violettes Viola sont entomochores : graines à expansion charnue ;
  • le Merisier Prunus avium est ornitochore  : la graine est dans le noyau de la merise ;
  • on dit des céréales qu’elles sont zoochores pour signifier que leurs graines sont emmenées par différents granivores. Mais ce terme fourre-tout, qui signifie disséminé par des animaux, manque de précision. C’est pourquoi il ne devrait pas être utilisé.

Comme le montre l’image ci-dessous, concernant la Bardane (Lappa, Astéracées), au lieu de former des phrases avec ces mots en -chorie, on peut construire des phrases sur le modèle : La zoochorie est un mode de dissémination dont nous sommes susceptibles d’être des acteurs de choix :

asteraceesinfrutescencedelappa25novembre200728.jpg

Publié dans 2. dissémination | Pas de Commentaire »

FRUITS SECS OU FRUITS CHARNUS

Posté par Paul-Robert TAKACS le 2 mars 2010

A maturité, les fruits sont secs ou charnus (quand ce n’est pas entre deux) et ils s’ouvriront pour libérer les graines qu’ils contiennent (déhiscents) ou pas (fruits indéhiscents) :

  • fruits secs déhiscents : capsules, follicules, gousses, siliques & silicules… 
  • fruits secs indéhiscents : les graines sont libérées par destruction de la paroi, germination à travers la paroi… chez les noix, caryopses, akènes, samares…

  • fruits charnus, très généralement indéhiscents : les graines sont libérées après pourrissement ou (plus noble ?) après digestion des baies, drupes…

types4grandstypesdefruits.jpg

(cours donné en janvier 2010 > merci à Joanna GRODZKA pour ses notes de cours)

Publié dans 2. aux agents de la dissémination, 2. dissémination, 3. fruits & infrutescences | Pas de Commentaire »

 

msk6 |
Sciences de la Vie et de la... |
TPE cheval |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Art-mony paléo
| PARANORMAL
| Fredy KARKOUR