EPANOUISSEMENT DES FLEURS

Posté par Paul-Robert TAKACS le 29 août 2013

Suivez le lien suivant pour assister, en accéléré, à de poétiques épanouissements :

http://player.vimeo.com/video/27920977?title=0&%3bbyline=0&%3bportrait=0href=

Publié dans 2. fleurs & inflorescences, C. phase reproductrice | Pas de Commentaire »

NATURE DES VRILLES DE LA VIGNE

Posté par Paul-Robert TAKACS le 19 octobre 2012

NATURE DES VRILLES DE LA VIGNE dans 1. au manque de lumière vitis-sylvestris-300x201

La vigne à vin / Vitis vinifera (VITACEAE) est une grimpante ligneuse. Sa capacité à grimper est en rapport avec l’existence de vrilles. Qu’est-ce qui, dans la plante, est devenu vrilles (par le jeu des mutations) ?

L’image ci-dessous démontre qu’il s’agit d’une vrille d’inflorescence donc d’infrutescence [transformée] :

vrilles d'inflorescence de la Vigne (image Paul-Robert TAKACS)

vrilles d'inflorescence de la Vigne (image Paul-Robert TAKACS)

En d’autres termes, tout ou partie des éléments de ramification d’une inflorescence / infrutescence deviennent volubiles, c’est-à-dire capables de s’enrouler autour d’un support. Dans certains cas, ces éléments perdent leur valeur reproductrice et ne portent plus aucune fleur / fruit, comme le montre l’image suivante :

vrille_raisin_640-300x225 dans 2. fleurs & inflorescences

 

Publié dans 1. au manque de lumière, 2. fleurs & inflorescences, 3. fruits & infrutescences | Pas de Commentaire »

FRUITS CHARNUS INDÉHISCENTS : BAIES ET DRUPES

Posté par Paul-Robert TAKACS le 9 août 2012

  • BAIE : fruit totalement charnu, indéhiscent : seules les graines (pépins) ont des parois indurées : par ex. la tomate (Solanum lycopersicum, Solanacées) ;
  • DRUPE : fruit charnu à l’extérieur, induré (ligneux) à l’intérieur (entourage de la graine), indéhiscent : par ex. la cerise du cerisier (Prunus avium, Rosacées).

Les fruits charnus sont volontiers dispersés par les oiseaux et autres frugivores (chauves-souris…), mais aussi, plus occasionnellement par divers omnivores : quand ils en ont l’opportunité ou en l’absence de proies carnées, en fin d’été-automne-hiver notamment, les renards (Mammifères) par exemple ont un régime très majoritairement frugivore, comme en attestent les crottes qu’ils laissent derrière eux  -ce qui est certainement plus sain que les restes de chips et d’hamburgers que laissent derrière eux dans les bois les vilains promeneurs citadins…

le fruit de Gaultheria shallon, proche cousine de la Myrtille (ERICACÉES) est une baie :

FRUITS CHARNUS INDÉHISCENTS : BAIES ET DRUPES dans 2. aux agents de la dissémination 557407_484377541590604_582875627_n-300x220

Publié dans 2. aux agents de la dissémination, 3. fruits & infrutescences | Pas de Commentaire »

COMMENT FABRIQUER UNE FLEUR

Posté par Paul-Robert TAKACS le 3 février 2011

La fleur est une feuille folle d’amour. GOETHE

 

fleur1.gif

De l’extérieur vers l’intérieur, on trouve dans une fleur complète :

0. un pédicelle (ou pédoncule) floral (qui deviendra fructifère) : la queue de la fleur. S’il n’existe pas, on parle de fleur sessile -ne pas écrire Cécile…

1. un réceptacle floral : partie de la fleur destinée à accueillir les différentes pièces florales ;

2. un périanthe = le calice + la corolle. Ensemble stérile, souvent au moins en partie caduc (rôle transitoire des pétales…).

2a. les sépales (masc.) : pièces les plus externes (donc très visibles sur le bouton), ayant un rôle protecteur. Souvent verts, parfois caducs. L’ensemble des sépales forme le calice.

2b. les pétales : pièces plus internes, ayant un rôle d’attraction des pollinisateurs (du moins : de ceux qui y voient quelque chose). L’ensemble des pétales forme la corolle. 

3. l’appareil reproducteur au sens strict, composé de l’androcée (pièces mâles) et/ou du gynécée (pièces femelles).

3a. l’androcée : appareil sexuel mâle, formé par l’ensemble des étamines. La plupart du temps caduc (rôle transitoire). Les étamines (fem. alors que c’est une pièce mâle…) : structures reproductrices de sexe mâle, produisant le pollen. Le pollen est produit dans les sacs polliniques situés au sommet d’une étamine, composé des 2 anthères qui se situent au-dessus du filet (« tige » de l’étamine). 

3b. le gynécée (masc. alors que…) ou pistil (masc….) : structure reproductrice femelle, formée de 1 ou plusieurs carpelles, distincts ou diversement soudés. Le(s) carpelle(s) contiennent la (les) ovule(s). Suite à la pollinisation (fécondation), le gynécée deviendra le fruit, simple ou composé, contenant les graines. Le pistil le plus simple (cf. fleur du Cerisier) se compose de haut en bas :

·du stigmate : partie distale du pistil, qui reçoit le pollen. Peut être divisé (lobes du stigmate) ou indivis, dilaté, massué, en entonnoir… Il est souvent glanduleux ;

·du style : partie cylindrique entre le stigmate et l’ovaire ;

·de l’ovaire : partie proximale du pistil, qui contient la (les) ovules, future(s) graine(s)

merci à Joanna GRODZKA & Manon DIENY pour leurs prises de notes (cours du 22 novembre 2009) et merci à Sylvie MALOUX-BRAGHINI pour la citation de GOETHE (8 novembre 2011)

Publié dans 2. fleurs & inflorescences | Pas de Commentaire »

DE LA FLEUR AU DIAGRAMME FLORAL ET A LA FORMULE FLORALE

Posté par Paul-Robert TAKACS le 2 février 2011

exemple de la Cobée Cobaea scandens (POLÉMONIACÉES)

diagrammeformulefloralecobaea1.jpg

Publié dans 2. fleurs & inflorescences | Pas de Commentaire »

123
 

msk6 |
Sciences de la Vie et de la... |
TPE cheval |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Art-mony paléo
| PARANORMAL
| Fredy KARKOUR