RAFFLÉSIACÉES : famille de la Rafflésie

Posté par Paul-Robert TAKACS le 20 août 2011

RAFFLESIACEAE, du genre porte-nom Rafflesia

peter32rafflesiaceae2.jpg
planche dessinée par Albert PETER (1853-1937), publiée par Paul PAREY à Berlin (1901 ?)

Publié dans 5. aux plantes parasites, R | Pas de Commentaire »

RUBIACÉES : l’improbable famille des Gaillets, des Garances, du Gardénia, du Caféier…

Posté par Paul-Robert TAKACS le 20 août 2011

RUBIACEAE, du genre porte-nom Rubia

peter22rubiaceae.jpg
planche dessinée par Albert PETER (1853-1937), publiée par Paul PAREY à Berlin (1901 ?)

Publié dans 30. ADAPTATIONS ÉCOLOGIQUES, R | 1 Commentaire »

RÉSÉDACÉES : famille des Résédas

Posté par Paul-Robert TAKACS le 20 août 2011

RESEDACEAE, du genre porte-nom Reseda

peter21resedaceae.jpg
planche dessinée par Albert PETER (1853-1937), publiée par Paul PAREY à Berlin (1901 ?)

Publié dans R | Pas de Commentaire »

ROSACÉES (ROSACEAE) : famille du Rosier, du Fraisier, du Cerisier…

Posté par Paul-Robert TAKACS le 20 avril 2010

Du genre porte-nom Rosa, le genre des Rosiers.

img204.jpg

Quelques plantes appartenant à la famille :

  • herbacées : le Fraisier (Fragaria), la Benoîte (Geum), les Potentilles (Potentilla)…
  • arbustes : la Potentille en arbuste (Potentilla fruticosa), le Buisson ardent (Pyracantha coccinea), la Corète du Japon (Kerria japonica), les Rosiers…
  • grimpantes : les Rosiers-lianes et autres « arbustes » sarmenteux tels que la Ronce (Rubus fruticosus)…
  • petits arbres : le Poirier (Pyrus), le Pommier (Malus) :
  • malussylvestris.jpg

     

  • grands arbres : le Merisier (Prunus avium)

Caractères diagnostiques :

  • famille représentée par une très large gamme de types biologiques : ne manqueraient que les géophytes (bulbeuses) et hémicryptophytes (rhizomateuses) ?
  • fleurs fondamentalement pentamères (type 5 : 5S + 5P + nE + xC), à ovaire infère ;
  • fruits très variables : secs (Geum) mais plus souvent charnus ; bel exemple de faux-fruit charnu chez le Fraisier ou le Faux-fraisier (Duchesnea indica), dont le vrai fruit n’est que l’ensemble des pépins ! C’est le réceptacle floral qui s’hypertrophie et devient agréablement charnu, coloré et parfumé.
  • Famille ancienne, très diversifiée, encore en plein développement.
    Contiendrait l’une des manifestations d’une possibilité d’avenir, après les ANGIOSPERMES (graines enfermées dans le fruit) : les futures ANGIOCARPES (fruit enfermé, protégé) seraient préfigurées par l’ovaire infère englobé dans le pédicelle floral comme chez les Rosiers.
    Remarquable diversité du développement architectural chez les arbres aussi. Chez le Merisier parmi les grands arbres, l’axe principal de l’arbre est composé d’intercalaires superposées, au sommet desquelles des axes latéraux rayonnent comme les rayons d’un parapluie. Ces axes latéraux ont des longueurs relativement constantes de bas en haut, d’où une couronne volontiers cylindrique et non pas ovoïde. Sur ces axes latéraux peu ramifiés, des rameaux courts (brachyblastes) feuillés et fleuris, sont portés par des rameaux longs (auxiblastes) dégarnis : excellent niveau d’ensoleillement au sein de la couronne. Existence de petits arbres (notions apparemment contradictoires) tels que les Pommiers : au sommet du tronc, les branches maîtresses s’arquent pour revenir vers le sol. Au coude apparaît une nouvelle branche, qui recouvre la précédente de peu, etc. Ce modèle architectural amène à rechercher l’intérêt adaptatif du tronc : le tronc pour quoi faire ? Au moins chez les Pommiers il y a une bonne explication : pour que les biquettes ne mangent pas les feuilles dans les vergers. Quoique, j’en connais des affamées mais acrobates…

Publié dans R | Pas de Commentaire »

RENONCULACEES (RANUNCULACEAE) : famille du Bouton d’Or, des Hellebores, des Ancolies

Posté par Paul-Robert TAKACS le 13 mars 2010

Du genre porte-nom Ranunculus, de Rana, la grenouille : cf. écologie.

peter30ranunculaceae.jpg
planche dessinée par Albert PETER (1853-1937), publiée par Paul PAREY à Berlin (1901 ?)

Quelques plantes appartenant à la famille :

  • les Boutons d’Or, Ranunculusles Hellebores, Helleborus
  • la Rose de Noël, Helleborus niger
  • les Clématites
  • img210.jpg

  • les Ancolies, Aquilegia
  • les Aconits, Aconitum
  • les Delphiniums et Pieds-d’alouette, Delphinium

Caractères diagnostiques : famille ancienne mais ayant franchi plusieurs degrés évolutifs :

  • famille herbacée
  • fleurs variables, montrant une évolution : d’actinomorphes (Ranunculus) à zygomorphes (Aconitum) ; de pièces en nombre instable insérées sur une spirale (Ranunculus) à une formule florale fixée, aux pièces florales concentriques (Aconitum)
  • fruits variables mais toujours secs : indéhiscents (polyakène chez Ranunculus) ou déhiscents (polyfollicule chez Aconitum)…
  • nombreux représentants toxiques : Helleborus signifie quelque chose comme tuer raide…

Publié dans R | Pas de Commentaire »

 

msk6 |
Sciences de la Vie et de la... |
TPE cheval |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Art-mony paléo
| PARANORMAL
| Fredy KARKOUR