QUE LA LUMIERE SOIT ou rapport qu’il y a entre la phyllotaxie et la ramification des tiges

Posté par Paul-Robert TAKACS le 4 novembre 2012

Au sommet de la jeune tige de ce jeune arbre encore en sous-bois, qui est le futur tronc en puissance d’un grand arbre, les feuilles opposées-décussées ont des dimensions et (grâce aux longueurs de leurs pétioles) des positions qui permettent à chacune d’accéder à un maximum de lumière :

disposition des feuilles (opposées-décussées) sur la tige principale d'un jeune érable Acer platanoides en sous-bois (dessin Paul-Robert TAKACS)

Or, puisqu’à la base de chaque feuille il y a un bourgeon axillaire, les futures ramifications sur le tronc (branches maîtresses) hériteront de la disposition des feuilles ; d’ailleurs, la dimension des feuilles allant avec la dimension donc le tonus des bourgeons axillaires, elles annoncent le développement qu’auront les branches maîtresses correspondantes : et la lumière fut !

Publié dans 1. arbres : phanérophytes, 1. au manque de lumière, 3. feuilles, 3. photosynthese, 4. bourgeons & méristèmes, A. végétation | Pas de Commentaire »

NATURE DES VRILLES DE LA VIGNE

Posté par Paul-Robert TAKACS le 19 octobre 2012

NATURE DES VRILLES DE LA VIGNE dans 1. au manque de lumière vitis-sylvestris-300x201

La vigne à vin / Vitis vinifera (VITACEAE) est une grimpante ligneuse. Sa capacité à grimper est en rapport avec l’existence de vrilles. Qu’est-ce qui, dans la plante, est devenu vrilles (par le jeu des mutations) ?

L’image ci-dessous démontre qu’il s’agit d’une vrille d’inflorescence donc d’infrutescence [transformée] :

vrilles d'inflorescence de la Vigne (image Paul-Robert TAKACS)

vrilles d'inflorescence de la Vigne (image Paul-Robert TAKACS)

En d’autres termes, tout ou partie des éléments de ramification d’une inflorescence / infrutescence deviennent volubiles, c’est-à-dire capables de s’enrouler autour d’un support. Dans certains cas, ces éléments perdent leur valeur reproductrice et ne portent plus aucune fleur / fruit, comme le montre l’image suivante :

vrille_raisin_640-300x225 dans 2. fleurs & inflorescences

 

Publié dans 1. au manque de lumière, 2. fleurs & inflorescences, 3. fruits & infrutescences | Pas de Commentaire »

PLANTES GRIMPANTES : À L’ASSAUT !

Posté par Paul-Robert TAKACS le 10 avril 2010

LÉGENDE : *** : feuillage persistant

A. PLANTES VOLUBILES

.Ipomoea, les Ipomées : le pendant plus exotique et annuel de notre Liseron vivace, Convolvulus sepium, le Liseron des haies.
.Humulus lupulus, le Houblon. Vivace repartant de la souche chaque printemps (les tiges de l’année précédente se dessèchent et peuvent s’avérer disgrâcieuses). Il en existe une très belle variété dorée, peut-être un peu fragile (nécrose des feuilles).
.Lonicera periclymenum***, le Chèvrefeuille commun ; L. japonicum, le chèvrefeuille du Japopn. Les deux gardent une partie du feuillage en hiver. Il existe une variété réputée très florifère.
.Jasminum polyanthum*** (syn. J. officinale), le Jasmin, avec son parfum de colle en boîte.
.Rhynchospermum jasminoides*** (ex-Trachelospermum jasminoides), le Faux-jasmin. Les fleurs ont un parfum de Gardénia.
.Polygonum baldschuanicum, la renouée du Turkestan. LE cache-misère, ayant une végétation plus que rapide. Donne beaucoup de bois mort. Effet très naturel, très rustique, bien que du Turkestan.

B. PLANTES A VRILLES

.Vitis coignietiae, la Vigne de Coignet. Couleur exceptionnelle du feuillage en automne : rose.

C. PLANTES A PÉTIOLES, PÉTIOLULES OU FOLIOLES VOLUBILES

.Clematis, les clématites, notamment Clematis armandii***, La Clématite du Père Armand. Irremplaçable.
.Lathyrus, les Pois de senteur

D. PLANTES A CRAMPONS OU VENTOUSES

.Hedera helix***, le Lierre commun
.H. colchica***, le Lierre de Colchide. Peut avoir air un peu déplumé, les feuilles plus ou moins enroulées sur elles-mêmes, quand il a soif, mais tellement plus racé.
.Campsis radicans, la Bignone

E. PLANTES SARMENTEUSES, A PALISSER

.Jasminum nudiflorum, le Jasmin d’hiver. Aucun parfum.
.Jasminum sambac***. Celui dont les Indiens font des couronnes de fleurs : parfum de Gardénia. Très peu rustique (j’en ai fait les frais…).

NOTA. De nombreux autres arbustes peuvent être conduits, en nécessitant plus ou moins d’attaches ou une structure (grillage, filet…). Typiquement, les Rosiers, les Pyracantha, les Cotoneaster… Les Anglais sont des experts très inventifs dans cette matière.

Publié dans 1. au manque de lumière | Pas de Commentaire »

DIVERSITE DES TIGES

Posté par Paul-Robert TAKACS le 5 mars 2010

OCCUPATION HORIZONTALE DU TERRAIN (RESERVES, MULTIPLICATION VEGETATIVE)

    • rhizomes : Iris (Iridacées), Bambous (Bambusoïdées dans la fam. des Graminées)
    • stolons : Fraisier (Fragaria, Rosacées), Saxifrage stolonifère (Saxifraga stolonifera, Saxifragacées)
    • marcottes de tige : Ronce (Rubus fruticosus, Rosacées)
    • drageons : Peuplier (Populus, Salicacées).

adaptationsdestiges.jpg

OCCUPATION VERTICALE DU TERRAIN

  • tiges sarmenteuses : Ronce (Rubus fruticosus, Rosacées)
  • tiges (sarmenteuses) portant des aiguillons crochus : rosiers-lianes (Rosacées)
  • tiges portant des ramifications réfractées : Chalef (Elaeagnus x ebbingei, Elaeagnacées)
  • tiges volubiles : Liserons (Convolvulus), Ipomées (Ipomoea, Convolvulacées)
  • tiges (volubiles) portant de petites dents : Houblon (Humulus lupulus, Cannabinacées).

RESERVES (MULTIPLICATION VEGETATIVE)

  • tiges à réserve d’eau : Baobab, Cactus (Cactacées)
  • caudex :
  • tiges tubérisées : Pomme de terre (Solanum tuberosum, Solanacées)
  • bulbes solides :
  • cormes : Crocus (Iridacées), Crocosmia (Iridacées).

DEFENSE CONTRE LES HERBIVORES

  • épiderme très cireux
  • épiderme poilu
  • épiderme liégeux : ligneux
  • épiderme porteur de poils urticants : Ortie (Urtica dioica, Urticacées)
  • épiderme porteur d’aiguillons : Framboisier (Rubus idaeus, Rosacées)
  • épines de tiges : Prunelier (Prunus spinosa, Rosacées)
  • contenu amer ou astringent :
  • contenu toxique (alcaloïdes…)

DEFENSE CONTRE LA CASSE, LES BLESSURES

  • résine : Conifères
  • gomme : Prunus sppl. (Rosacées) : Cerisier, Prunier…
  • latex : Hévéa (Hevea brasiliensis)
  • suc polymérisable : Sumac à laque (Rhus verniciflua, Anacardiacées)

Publié dans 1. au manque de lumière, 2. aux conditions trophiques, 2. tiges, 3. aux herbivores, 30. ADAPTATIONS ÉCOLOGIQUES, 6. à la sécheresse, A. aux facteurs du biotope | Pas de Commentaire »

 

msk6 |
Sciences de la Vie et de la... |
TPE cheval |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Art-mony paléo
| PARANORMAL
| Fredy KARKOUR