LICHENS & CONDITIONS ECOLOGIQUES

Posté par Paul-Robert TAKACS le 27 août 2015

Résistance des lichens vis-à-vis des conditions environnementales

Les lichens ont la capacité de résister à une forte déshydratation : certains peuvent vivre avec une teneur en eau de 2 %. Cette résistance provient surtout du mycobionte, qui sécrète des polysaccharides autour de l’hyphe, créant ainsi une zone qui piège l’eau sous forme colloïdale. De plus, les lichens accumulent des polyols, qui font réserve d’eau. La reprise du métabolisme après une sécheresse est très rapide : le lichen retrouve ses capacités métaboliques en 5-30 minutes après  réhydratation.

Les lichens peuvent également survivre à des variations de température importantes pouvant aller de -70 à +70 °C (tests en laboratoire).

Lichens & pollution de l’air

Les lichens, plus exactement certaines espèces, sont utilisés, notamment en contexte urbain, comme indicateurs de qualité de l’air.

Le champignon accumule des polluants jusqu’à la dose léthale. Quand le champignon meurt, le lichen meurt.

Apercevoir des lichens (vivants), et a fortiori une diversité d’espèces, est donc globalement bon signe.

La présence d’espèces nitrophiles indique au contraire la présence d’oxydes d’azote. En zone très polluée, on trouve surtout des lichens crustacés, en zone moyennement polluée surtout des fruticuleux, en zone peu polluée, essentiellement des foliacés et des fruticuleux.

lichens et pollution de l'air

Lichens & conditions extrêmes

En 2005, deux espèces de lichens ont été envoyées dans l’espace et exposées au vide durant deux semaines. Les résultats montrent que, de retour sur terre et après réhydratation, les lichens survivent à ces conditions extrêmes (dessiccation, températures très basses, UV intenses et rayonnements ionisants. Comparés à des témoins restés sur Terre, ils ne présentaient quasiment aucune altération de leur structure.

Publié dans 1. Algues, 6. aux champignons, 8. à la pollution | Pas de Commentaire »

LE MINISTERE DE L’ECOLOGIE EXPLIQUE LA BIODIVERSITE

Posté par Paul-Robert TAKACS le 13 mai 2015

voyez la très intéressante plaquette > http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/10004-11_biodiv-s-explique_def_light.pdf

Publié dans 56. BIODIVERSITÉ VÉGÉTALE : CONNAÎTRE, PROTEGER | Pas de Commentaire »

VEGETALISER LE BÂTI DANS LES VILLES DENSES : UN NOUVEAU MODELE URBAIN ?

Posté par Paul-Robert TAKACS le 13 mai 2015

Colloque international GRATUIT, le 19 mai 2015, organisé par la Ville de Paris, le 19 mai 2015, à l’Hôtel de ville de Paris

toiture végétalisée à Amsterdam (D.R.)

toiture végétalisée à Amsterdam (D.R.)

La végétalisation représente un atout et un enjeu importants pour les métropoles et les villes d’aujourd’hui et demain. Elle est à la fois source de bien-être, elle contribue à la lutte contre le réchauffement climatique et participe au développement de la biodiversité.

La Maire de Paris porte l’ambition de rendre Paris plus végétale en créant de nouveaux espaces verts, en donnant plus de place à la nature dans l’espace public et sur les bâtiments, avec un objectif extrêmement ambitieux de 100 hectares de toits, murs et façades végétalisés d’ici 2020, dont un tiers sera consacré à l’agriculture urbaine. Pour que la végétalisation soit partie intégrante du bâti parisien – qu’il s’agisse de constructions neuves, de rénovations ou de végétalisation de l’existant -– la ville souhaite mobiliser l’ensemble des acteurs autour de cet objectif.

Dans cette optique, la ville de Paris et ses partenaires invitent les propriétaires, les investisseurs, les professionnels de tous les métiers concernés, les habitants, les scientifiques et toutes les personnes mobilisées par cet enjeu à une rencontre internationale le 19 mai 2015 à l’Hôtel de Ville de Paris.

À travers les témoignages de villes du étrangères et françaises sur la végétalisation de leurs bâtiments, il s’agit de progresser ensemble, de montrer à tous que les projets de végétalisation en ville sont possibles. En cette année, où Paris accueille la COP 21, ce sera l’occasion de montrer l’action concrète des villes dans la lutte contre le changement climatique. Alors que la question du lien social au cœur de nos villes denses est quotidiennement posée, ces projets sont aussi de formidables vecteurs du vivre ensemble.

Pour vous inscrire cliquez ici : https://www.weezevent.com/rencontre-internationale-du-vert-a-tous-les-etages

Patrick KLUGMAN, Adjoint à la Maire de Paris en charge des Relations internationales, de la Francophonie,

Pénélope KOMITES, Adjointe à la Maire de Paris en charge des espaces verts, de la Nature, de la Biodiversité

et Jean-Louis MISSIKA, Adjoint à la Maire de Paris en charge de l’Urbanisme, de l’Architecture, des Projets du Grand Paris, du Développement Économique et de l’Attractivité

ont le plaisir de vous inviter à participer à cette rencontre.

 

Publié dans participer aux colloques | Pas de Commentaire »

LANCEMENT D’UN CYCLE DE 8 CONFERENCES SUR L’AGRICULTURE URBAINE A PARIS LE 2 JUIN 2015

Posté par Paul-Robert TAKACS le 13 mai 2015

Jardin partagé sur le toit du gymnase, rue des Haies, Paris 20e (D.R.)

Madame Pénélope Komitès, adjointe à la Maire de Paris chargée des Espaces verts, de la Nature, de la Biodiversité et des Affaires funéraires

vous convie à la conférence inaugurale du cycle « Cultivons la ville » :

Paysage de l’agriculture urbaine dans le monde

le mardi 2 juin 2015, de 19h00 à 20h30 (accueil à partir de 18h45), au Pavillon de l’Arsenal, 21, boulevard Morland, 75004 Paris

avec:

- Mohamed Hage, fondateur et président des Fermes Lufa, première serre commerciale sur un toit au monde (Montréal, 2011)

- Andreas Graber, fondateur de UrbanFarmers, première ferme aquaponique européenne construite sur un toit (Bâle, 2012)

- Christine Aubry, ingénieur de recherches à l’Institut National de la Recherche Agronomique, spécialiste de l’agriculture urbaine dans le monde

 

Nombre de places limité > Inscriptions obligatoires sur : http://goo.gl/forms/AWtQ0ZE4EO

Publié dans assister à des conférences, participer aux colloques | Pas de Commentaire »

STRUCTURATION DES FILIERES DE PRODUCTION « Végétal local » & « Vraies messicoles »

Posté par Paul-Robert TAKACS le 12 mai 2015

label Végétal local logo vraies messicoles

Les premiers candidats aux labels « Végétal local » et « Vraies messicoles », qui garantissent l’origine géographique des semences et plants labellisés, se sont fait connaître.

Les premières labellisations seront accordées à l’automne 2015 !

plus d’infos sur : http://www.fcbn.fr/vegetal-local-vraies-messicoles

Publié dans plantes indigènes & régionales | Pas de Commentaire »

1...34567...67
 

msk6 |
Sciences de la Vie et de la... |
TPE cheval |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Art-mony paléo
| PARANORMAL
| Fredy KARKOUR